Synthèse de la migration post-nuptiale 2019 – Spot d’Eyne – Par François Gallon

Pour la troisième année consécutive, le suivi de la migration s’est effectué sans
ornithologue salarié, nécessitant la présence de bénévoles pour assurer la pérennité
ainsi que la maintenance du site du Spot d’Eyne.


Le comptage des oiseaux migrateurs a commencé le 15 juillet pour se terminer le 04
novembre. 104 jours de présence avec seulement 6 jours sans observations causés
notamment par les intempéries rendant difficile voire impossible tout comptage.
218.082 oiseaux migrants ont ainsi été comptés, dont 12.831 rapaces, par les 96
spotteurs différents venus m’épauler. Ceux ci, originaires de quasi tous les coins
d’Europe de l’Ouest ( Ecosse – Angleterre – Pays Bas – Belgique – Allemagne –
Suisse – Italie – Espagne – etc… pour les étrangers ), ont passé de quelques heures à
plusieurs jours sur le site. Un total de 441 spotteurs ont ainsi observé et compté les
oiseaux migrateurs en 104 jours de présence à Eyne, soit une moyenne d’environ 4
observateurs/jour.


Pour accueillir tout ce beau monde, la cabane appartenant à la Communauté de
Communes était toujours en place sur le terrain appartenant à la municipalité d’Eyne,
et le groupement pastoral, avec la mise en place d’un nouvel accés mieux étudié, nous
a permis d’occuper cet emplacement privilégié.


Quant aux résultats de ce comptage, il faut signaler un nombre important de journées
avec vent de secteur Sud-Ouest poussant vers la mer le flux migratoire. Les journées
avec vent de Nord-Ouest ( Tramontane et Carcanet ) empêchaient une entrée correcte
dans la Vallée de la Têt. Seul le vent d’Est ( Marinade ) ou les quelques journées sans
vent ni brumes marines étaient propices à la recherche des thermiques du Col de la
Perche et Cambre d’Aze.


Le Spot d’Eyne reste toujours leader pour le Circaète Jean-le-Blanc avec un nouveau
record à 2070 individus ( précédent record en 2015 avec 1971 Circas ). La Bondrée
apivore, autre rapace phare du lieu, n’a pas donné les résultats escomptés en raison
d’une forte Tramontane les jours de rush, 5145 oiseaux comptés en lieux et place des
18 à 20.000 habituels. Les Faucons crécerellette sont restés une nouvelle fois en
Espagne, où leur nourriture (essentiellement sauterelles et gros insectes…) n’a pas été
altérée par la sécheresse de cet été. Nous avions compté jusqu’à plus de 1.500
individus en dortoir vers la gare de Bolquère il y a quelques années. Le Vautour
percnoptère, absent l’an passé, est revenu nicher à Villefranche de Conflent en nous
offrant de belles observations ainsi que 2 oisillons à l’envol. Le Milan noir a été bien
présent en fin juillet avec 2274 oiseaux alors que le Milan royal ainsi que la buse
variable sont encore en migration active, retardés par le beau temps exceptionnel de
cet été. Le Défilé de l’Ecluse, autre spot d’observation entre le Jura et la Suisse, départ
de notre couloir migratoire, est encore au 10 novembre en plein boum pour ces
rapaces ainsi que pour bon nombre de passereaux ou fringilles. Le Balbuzard pêcheur
est stable avec ses 54 individus. Les Busards subissent toujours une chute perceptible
alors que le divers Faucons ( mis à part le crécerellette ) maintiennent le cap avec
notamment les 1436 crécerelles.

De haut en bas et de gauche à droite : Circaète Jean le blanc, Bondrée apivore, Faucon crécerellette, Vautour percnoptère, Milan noir, Milan royal, Balbuzard pêcheur, Busard des roseaux. @Crédit photo François Gallon


Les Hirondelles sont également en baisse malgré les 65.413 comptées ( toutes
variétés confondues ), avec la raréfaction des divers insectes nutritifs. Les Martinets
noirs ont assuré le spectacle jusqu’à mi-août ( 58.416 ) et les Ventre blanc ont
légèrement déserté notre secteur cette saison avec seulement 120 individus.
A quelques jours de la fermeture du site, 415 grues cendrées venant de la Vallée de
l’Aude en 3 vols distincts ont ravi les 3 observateurs présents le 27 octobre dernier.
Quant aux cigognes, 534 blanches nous ont émerveillé cet été, malgré le vent
contraire poussant vers la côte les 15.000 comptées à Gruissan. Mais le plus beau
spectacle nous a été offert par les cigognes noires avec un nouveau record du site
( 107 ) mais surtout la rareté de voir migrer 32 cigognes noires ensemble ( du jamais
vu ailleurs ).

De gauche à droite, par colonne, Grues Cendrées, Cigognes Blanches, Cigognes noires @Crédit photo François Gallon


Quant aux passereaux et autres fringilles, mes compétences pour la détermination
sont encore toutes relatives et heureusement certains spotteurs plus aguéris m’ont bien
aidé pour identifier les variétés grace à leurs cris migratoires. Le Guêpier d’Europe a
été bien présent alors que le Rollier ne s’est montré qu’en quelques haltes migratoires
en Basse Cerdagne. Les Pinsons des arbres ( 54.122 ) sont toujours en cours de
migration accompagnés par les Alouettes, Chardonnerets, Tarins des aulnes… et
autres Pipit.
Les insectivores sont à la peine, et les granivores un peu mieux lotis.

De haut en bas et de gauche à droite, Guêpiers d’Europe, Pinson des arbres, Alouette lulu, Tarin des aulnes @Crédit photo François Gallon


Remercions maintenant toutes les personnes qui ont permis le suivi 2019, que ce
soient les spotteurs et visiteurs ( 1.203, le double de l’an passé ), mais également la
municipalité d’Eyne, la Maison de la Vallée et la Réserve, ainsi que le groupement
pastoral et leur cordiale implication.

Rendez-vous le 15 juillet 2020 pour de nouvelles observations.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :