Recherche

La Vallée d'Eyne

La vallée aux 1 000 fleurs

Catégorie

Le coin des naturalistes

La science au service de la nature

L’Oreillard Montagnard

Ce petit mammifère volant aux immenses oreilles !

photo d’oreillard montagnard

Pourquoi le recherche t-on ?

Depuis 2009 à l’occasion de l’inventaire des chauve-souris de la réserve naturelle, où lors d’une prospection nocturne à l’aide d’un enregistreur aussi appelé « BatBox », les chiroptérologues du bureau d’étude Ekologics ont capté un unique son de « Plecotus sp. », nous recherchions l’oreillard montagnard (Plecotus macrobullaris de son nom scientitique). Cette espèce de taille moyenne (envergure allant jusqu’à 30 cm) se caractérisant par de très grandes oreilles pour une chauve-souris (env. 3,5 cm) a été décrite très tardivement par les scientifiques (2002) et en fait une espèce peu connue dont la répartition est encore incertaine, notamment dans les Pyrénées. Elle a été d’abord étudiée dans les Alpes, jusqu’à ce qu’une première présence aie été détectée dans la Péninsule Ibérique dans les Pyrénées basques en 2003 (Garin et al., 2003) puis à Queralps versant sud de la vallée d’Eyne dans la Vall de Núria en Catalogne en 2009.

Lire la suite
Publicités

Synthèse de la migration post-nuptiale du Spot d’Eyne 2018 (par François Gallon)

Pour la deuxième année, le suivi de la migration s’est effectué sans ornithologue salarié, nécessitant la présence de bénévoles pour assurer la pérennité du site.

Le comptage des oiseaux migrateurs a commencé le 17 juillet pour se terminer le 31 octobre. 102 jours de présence avec seulement 5 jours de  » repos  » causés par Les intempéries rendant difficile ou impossible toute observation.

187.620 oiseaux ont été répertoriés dont 25.418 rapaces par les 107 « spotteurs » Lire la suite

[Résultats détaillés du suivi de la migration ornithologique à Eyne de 2008 à 2017]

Records du site en 2017:

* Pour les rapaces: 

– 1er chiffre pour le Milan royal, le Faucon crécerelle, et l’Aigle botté

– 2ème chiffre pour le Circaète Jean-le-Blanc, le Busard des roseaux, l’Epervier d’Europe et le Faucon hobereau

* Pour les autres : 

– 1er chiffre pour le Martinet à ventre blanc ( record de France à confirmer )

– 2ème chiffre pour le Pinson des arbres

104 505 observations en 2017!

Bravo et Merci à François, Romain et tous les autres bénévoles pour ce suivi !

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑